L’importance de l’environnement dans un bâtiment


Dans tous les bâtiments, les surfaces sont colonisées par des microorganismes. Ces microorganismes sont déposés par sédimentation ou par contact.

Cette colonisation peut affecter toute personne qui circule dans ce bâtiment.

Dans les milieux sociaux ou médicaux sociaux, un risque de transmission concerne le personnel soignant car celui-ci a des contacts fréquents avec les surfaces environnementales dans les chambres des patients ou des résidents. Ces contacts induisent une forte contamination des mains et des gants. Par exemple, la contamination des mains par des souches de Staphylococcus aureus résistants à la méthicilline (SARMs) se produit aussi fréquemment lors du contact avec l’environnement que lors du contact direct avec les patients ou les résidents (Weber D.J et Rutala W.A, 2013).

Dans un bâtiment, les surfaces jouent donc bien un rôle important dans la dissémination d’agents pathogènes et ce risque réel est très souvent minimisé. L’augmentation du temps de persistance d’un microorganisme pathogène sur une surface augmente le risque de transmission d’infections aux usagers du bâtiment.


Découvrez nos réalisations

L’apport des alliages Steriall® dans la maîtrise du risque infectieux

Dans chaque bâtiment, la maîtrise du risque infectieux est importante. Dans un bâtiment médical ou médico-social la problématique est renforcée du fait de la fragilité du public et de la vie en communauté. Dans ce type d’établissement, la maîtrise du risque infectieux est transversale et multisectorielle. Les CClin proposent des recueils de bonnes pratiques qui traitent de l’organisation des moyens de prévention dans l’établissement (y compris de la très importante formation et sensibilisation du personnel), la gestion de l’environnement et des circuits, la gestion du matériel, la gestion des soins, la politique de vaccination, la gestion des épidémies et la prévention des accidents d’exposition au sang.

80% des contaminations sont manuportées et ces contaminations manuportées doivent focaliser notre attention.

La formation du personnel et le strict respect des consignes est pour le plan d’asepsie un élément capital. Cependant, ces mesures, qu’elles soient physiques, chimiques ou biologiques ne peuvent se prévaloir d’être universelles. Les alliages Steriall® complètent alors de façon essentielle le plan d’asepsie.

Les études de l’URCA montrent que les alliages Steriall® ont une action continue dans le temps. Alors que les actions d’antisepsie et de désinfection vont être efficaces un instant donné et nécessiter une action humaine, les produits Steriall® voient leur action perdurer sans intervention humaine spécifique !

D’autre part, les études de l’URCA montrent que les alliages Steriall® peuvent compléter l’action des désinfectants. Ainsi, par exemple, un ammonium quaternaire va être inefficace contre un virus nu tel que le norovirus (cause de gastroentérites) ou le virus polio, alors que les études de l’URCA montrent que ces agents infectieux sont sensibles aux alliages Steriall®.

Ainsi, les alliages Steriall® sont à considérer comme un chaînon important du plan d’asepsie en complément des autres mesures comme l’antisepsie des mains et des muqueuses, le port des gants ou la désinfection des surfaces.